All posts tagged “art contemporain

Struction

Struction, vidéo hd, 23 min.

Struction est une vidéo. On peut la penser comme la documentation d’une création ou un simple objet musical. Pourtant son essence est autre. Struction interroge notre perception du temps et, par ricochet, l’essence d’une création.

Le temps semble coupé en deux, par deux sortes de pondérations que le présent démarque, sépare et oppose (le passé et le futur). Cette représentation « fléchée » semble n’être qu’un simple effet de perspective qui masquerait une autre structure ou non structure. Selon les sciences, tous les événements, qu’ils soient passés, présents ou futurs, coexisteraient et s’influenceraient les uns, les autres. Si cela était le cas, comment devons-nous penser la création ? Comment devons-nous penser le monde ?

La vidéo Struction met en exergue la création du nouvel ep de producteur Jérémy Chatelain. Celui-ci s’est contraint à créer l’ep en une unique session d’enregistrement. Au-delà de l’aspect performatif, on y perçoit un artiste qui joue avec les temporalités en contractant les éléments passés & futurs.

Struction (c’est-à-dire en latin : les amas, les tas) invite les regardeurs à se frayer un chemin dans la multiplicité des hétérogènes et à penser le « tout ensemble ». La vidéo propose d’abandonner les constructions et déconstructions qui ont fondées notre pensée pour un amas d’éléments inconstruits et sans architecture.   Struction amène à penser dans le « non bâti », le « non édifié » et le « non édifiant ».

 

Asphyxia

Asphyxia, série d’images.

La série interroge les dispositifs de pouvoir qui s’opèrent au sein des quartiers populaires. Les personnes qui y sont issus naissent dans des espaces assujettis à des systèmes de domination qui vont les conditionner à mener des existences sous surveillance. Dans les espaces publiques ou dans les institutions qu’ils fréquent, ils vont adopter des comportements conditionnés par les formes de domination qui s’exercent sur eux. Car ces dispositifs de pouvoir (sens foucaldien) créent des identités qui paraissent objectives et naturelles, mais qui sont pourtant le corrélat d’un « enchevêtrement » politique du corps, d’une distribution des individus. Ainsi un enfant qui nait dans un quartier dit « populaire » se conformera à des attentes et des pressions insidieuses qui s’exerceront sur lui. Il évoluera dans un « système d’asphyxie où l’ordre social restreindra son espace de vie, limitera son espace mental et sa vision du monde. Il aura de forte chance de ne pas correspondre aux attentes du système scolaire et se confrontera plus en plus aux systèmes répressifs de son quartier » (G. de Lagasnerie / A.Traoré). 

Adama, Trayvon, Zyed, Bouna et bien d’autres meurent en fuyant des contrôles de police. Ils ne fuyaient pas parce qu’ils avaient enfreint la loi mais parce qu’ils savaient qu’ils allaient probablement subir une forme de domination de la part des forces de l’ordre. La répétition des interpellations qu’ils ont subi depuis leur enfance les ont habitués à se mettre en fuite et c’est cette habitude qui les a tués.

MAGNUS

Magnus, vidéo hd, 9 minutes, Couleur.

Dans la conception de la physique classique, chaque chose, chaque être est défini en tant qu’objet donnée. Poids, masse, vitesse le définissent, et par la même son comportement, sa trajectoire et son évolution future. Cette vision mécaniste génère une attitude mentale qui prédispose l’esprit à voir les séparations entres les choses comme absolues et définitives, plutôt que comme le résultat d’un mode de pensée n’ayant qu’une utilité et une validité relatives et limitées. 

Jérémy est devenu hémiplégique à la suite d’un AVC lorsqu’il était adolescent. Il s’est ainsi construit sous le regard des autres. A l’instar d’une balle décrite en cinématique, il a été catégorisé dans un référentiel donné. Mais est-il si facile de se dégager de ce mode de pensée ?

Installation PerceptConcept – Galerie du jour agnès b.

Installation PerceptConcept – Galerie du jour agnès b.

  • Double projections des films PerceptConcept (film hd, couleur, 6×16 minutes) & Global Dimming (film 8mm numérisé, couleur, 6×6 minutes) sur un écran réalisé en pvc, bâches et plastiques hydrosolubles translucides.  

  • 6x, composition sonores à partir des bruits du voilier, 6×19 minutes.